UNPI - News letter Pour ouvrir dans votre navigateur

Lettre UNPI du 8 septembre 2017

www.unpi.org

   

NOS OBJECTIFS

Respect du droit de propriété

Rééquilibrage des rapports locatifs

Développement de l’offre locative

Réduction de la fiscalité

Amélioration du statut des copropriétaires

 

 

 

Plateforme juridique
en ligne

Nos conseillers vous apportent les réponses à vos questions par écrit, sous un délai de 72 heures. Ce service est réservé aux nouveaux adhérents.

Posez votre question

 

 

 


Les loyers en baisse

L’analyse des loyers par Clameur démontre que les loyers sont orientés à la baisse dans de nombreuses villes de France, sous l’effet notamment d’une baisse d’activité du marché. Résultat : l’amélioration des logements s’effondre. Seuls 14,2% des logements sont rénovés lors de leur relocation, un taux jamais observé depuis 20 ans. Les loyers de relocation sont en baisse lorsque le bailleur ne fait pas de travaux. Faut-il voir dans la baisse des loyers un effet de l’encadrement des loyers ?

Clameur démontre qu’il n’en reste rien puisque la baisse n’est pas cantonnée aux zones tendues et qu’elle est due à un affaiblissement généralisé de la demande. 

Pour lire notre dossier, cliquez ici



L'affaire des 5 euros

De la baisse de l’APL à la baisse des loyers

Après avoir inquiété les locataires au cours de l’été avec l’annonce d’une baisse de 5 euros des APL, les pouvoirs publics s’attaquent aux bailleurs. La demande du Président de la République adressée aux bailleurs de réduire de 5 euros leurs loyers a suscité une réaction immédiate de Jean Perrin. Dans un communiqué du 5 septembre, le président de l’UNPI a indiqué que les propriétaires étaient excédés par tant d’acharnement”.

Cette annonce suscite en effet de vives critiques :

- Elle n’a été en aucune manière prise en concertation avec l’UNPI.

- Elle est en décalage avec la réalité du marché qui se caractérise par une baisse des loyers

dans de nombreux marchés, ainsi que Clameur vient de le confirmer (cf. p. 2).

- Elle est en contradiction avec l’intention supposée de l’État d’abandonner l’encadrement des loyers.

- De plus, elle est incohérente avec la décision de baisser les APL et donc de demander aux locataires de consentir un effort, s’il s’agit en réalité d’imposer au bailleur d’assumer la totalité de l’effort demandé.

- Enfin, et surtout, elle est d’une légalité plus que contestable : jusqu’à plus ample informé, les bailleurs ont la liberté de fixer le loyer, dans le cadre déjà très contraint de la loi de 1989, telle qu’elle est issue de la loi Alur et de ses décrets d’application. Si désormais les pouvoirs publics prennent d’autorité des mesures contraignantes de réduction des loyers, ils doivent pour cela passer par une loi. Une simple déclaration, fut-elle du Président de la République, n’a pas, jusqu’à ce jour, l’autorité de la loi votée par le Parlement.

Le président de l’UNPI a par ailleurs contesté la perspective de concentrer l’ISF sur le seul secteur immobilier. En effet, l’immobilier est bien un secteur économique à part entière et nullement une “rente” que le Président Macron montre du doigt comme stérile pour l’activité du pays. Il est urgent de baisser la pression fiscale et d’engager une simplification générale de la réglementation.

Cette affaire des 5 euros augure mal de la phase de concertation que le Gouvernement avait annoncée pour la future loi sur le logement qu’il prépare pour l’automne.



Participez à la consultation Logement !

Participez à la consultation ! Le Gouvernement a lancé une consultation en ligne pour recueillir des propositions afin d’alimenter son projet de loi sur le logement. L’UNPI invite les chambres de propriétaires et leurs adhérents à participer massivement à cette consultation. Plus vous serez nombreux à participer, meilleures seront nos chances que nos propositions soient reprises. Inspirez-vous des propositions que l’UNPI avait émises en avril dernier. Date limite : 10 septembre.

Pour adresser vos propositions, cliquez ici



Action presse

AFFAIRE DES 5 €

Le communiqué de l’UNPI du 5 septembre a suscité de nombreuses reprises dans la presse. Exemples.

Jean Perrin :

LE PARISIEN - 6 sept.

“Il y a une volonté manifeste à ce que les propriétaires meurent”.

AFP- 5 septembre

“c’est absurde, contreproductif et discriminant”.

LCI - 5 septembre

“Le Président veut un choc d’offre locative, il va provoquer un choc de découragement”.



UNPI et les médias

FRANCE INFO - 21 août

Urbanisme : A Paris, “il faut transformer des bureaux en logements” déclare Jean Perrin.

LCI - 6 septembre

“On a centralisé la politique du logement, on voit sa crise sous le prisme parisien” @PierreHautus #24hPujadas.

RMC - 3 juillet

Diagnostics : “ Arrêtons la surenchère des contraintes et la fiscalité excessive qui touchent les bailleurs” déclare Pierre Hautus, directeur de l’UNPI.



Journée portes ouvertes

ROUEN

L’UNPI 76 organise à Rouen le 30 septembre une journée “portes ouvertes” (2 quai Pierre Corneille, de 9 h à 18 h).



   

Vous recevez cette lettre électronique,
suite à votre inscription sur notre site 
www.unpi.org 

Pour ne plus recevoir d'informations de notre Fédération
Vous pouvez vous désabonner ici.

UNION NATIONALE DES

PROPRIÉTAIRES IMMOBILIERS

11 Quai Anatole France
75007 PARIS