Accès privé

Narbonne, un marché dynamique et accessible

Sous réserve de modification législative, réglementaire ou jurisprudentielle. 


A proximité de la mer, Narbonne n’a cessé de grandir depuis plus de 20 ans, en même temps que des équipements et infrastructures ont ajouté à son attractivité. Son marché de l’immobilier d’un très bon rapport qualité-prix est l’un des plus actifs de la région. Les prix restent stables dans l’ancien. Ils fléchissent légèrement dans le neuf avec une production en baisse au premier trimestre 2020.

Ville agréable de 55 000 âmes, tout près de la mer, la sous-préfecture audoise accueille depuis dix ans, une moyenne de 1000 nouveaux habitants par an. Son solde migratoire est ainsi, le plus fort de la région (+1,2 en moyenne par an) devant Montpellier (+ 1 %) et Montauban (+ 1%). Le marché immobilier bénéficie de fait d’une dynamique positive et constante depuis plusieurs années. Les résidences principales représentant près de 53 % des logements. « L’héliotropisme fonctionne à plein à Narbonne qui a tous les avantages d’une grande ville, sans les inconvénients », note Christophe Fütterer, président de la Fnaim Aude. Les grosses infrastructures comme Narbonne Aréna inauguré fin 2019, et Narbo Via, le musée de la Romanité qui ouvre fin 2020, rehaussent encore son attractivité. « Nous avons des équipements dignes d’une ville de 200 000 habitants », se félicite M. Fütterer. A la croisée des trois grandes métropoles – Barcelone, Montpellier et Toulouse – l’antique Narbo Martius est aussi la ville centre du Grand Narbonne, 5e communauté d’agglomération d’Occitanie (127 000 habitants, 37 communes) dont elle représente à elle seule 43 % de la population.

L’ancien, dynamique à prix stables

La période de confinement a pu mettre les projets en stand-by, mais le marché de l’ancien a renoué avec sa dynamique habituelle, dès le 11 mai. « Nous avons reçu une clientèle physique, locale, jusqu’au 1er juin, vu la limite des 100 km, depuis elle est redevenue plus exogène », résume Frédéric Malquier, directeur général de l’agence du Soleil, à Narbonne. « La région toulousaine fournit un tiers des acquéreurs », précise-t-il. Selon lui, le taux de conversion des projets est meilleur qu’avant le confinement : au 1er trimestre, un client sur quatre entrait en agence pour concrétiser, actuellement c’est un sur 3. Plus globalement, le marché est, en grande partie, réalisé par des seniors (les + de 60 ans représentent près de 29 % de la population) dans une ville dont le revenu médian disponible (17 875 €) est l’un des plus haut de l’ex Languedoc-Roussillon (après Montpellier et devant Béziers). « Selon un palmarès établi l’an dernier par le Figaro, Narbonne figure à la 8e place des villes qui attirent le plus de retraités », note l’agent immobilier. Ils trouvent ici et dans les villages environnants des prix plutôt stables et abordables. 

La suite est réservée aux adhérents UNPI

Les avantages adhérents :

  • Contenu disponible en illimité
  • Consultations juridiques gratuites
  • Accompagnement fiscal
  • Défense de vos intérêts
  • Démarches administratives

Adhérer

Déjà adhérents ?

Connexion
Mot de passe oublié ?