Crédit d'impôt et bailleurs solidaires

Édito du président
Paru dans 25 millions de propriétaires • N°546 décembre 2020

Pandémie, crise sanitaire... le Gouvernement a décidé de la fermeture administrative de nombreux locaux commerciaux. Si cette perte d’activité n’est en aucun cas du ressort du locataire, elle ne peut, non plus, être imputée au bailleur qui serait remis en question dans son obligation de délivrance.

Ainsi, depuis le premier confinement la Fédération s’est battue, pied à pied, pour la création d’un crédit d’impôt de 50% pour les bailleurs qui abandonnent leurs loyers commerciaux du mois de novembre.

Fruit d’un long travail de discussion avec Bruno LE MAIRE et les parlementaires - après avoir, rappelons-le seulement obtenu une déduction d’impôts pour le premier confinement sur les loyers commerciaux abandonnés - nous avons finalement obtenu le bénéfice d’un crédit d’impôt de 50%. Notons que pour ceux qui sont fiscalisés, la baisse de revenus induite permet de cumuler le bénéficie de la baisse de l'IR/IS et des prélèvements sociaux.

Parallèlement et avec l’objectif de tenir compte de la situation difficile de nombreux bailleurs aux revenus très faibles, nous poursuivons notre travail auprès des collectivités territoriales afin d’obtenir des aides sur les taxes foncières des locaux commerciaux, ou encore des aides directes pour le paiement des loyers. 

Dans tous les cas, il s’agit de pérenniser la relation locative et l’activité commerciale par une baisse de charges. Les retombées de ces aides sont immédiates pour la vitalité de nos villes, et donc pour le marché immobilier en général. Nous connaissons tous le désert de ces centres- villes et de leurs habitants happés par la périphérie ou les métropoles faute de service, de stationnement adapté et de commerces de proximité. Il est impératif de poursuivre les efforts esquissés dans la revitalisation de nos centres-villes.

C’est en ce sens que j’ai écrit à Jacqueline GOURAULT, ministre de la Cohésion des Territoires. C’est un enjeu sociétal majeur. Nous serons force de proposition.

 

Christophe Demerson
Président de l'UNPI
@DemersonUNPI
 

Abonnez-vous au magazine
25 Millions de Propriétaires

Une revue pour :

  • Gérer au mieux votre patrimoine ;
  • Protéger vos intérêts privés ;  
  • Bénéficier de conseils pratiques