Taxe foncière : un pognon de dingue !

Édito du président
Paru dans 25 millions de propriétaires • N°566 octobre 2022


La Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies (FNCCR) a évalué à 11 milliards d’euros le surcoût lié à la hausse des prix de l’énergie pour les collectivités. Ce chiffre peut être mis en comparaison avec les 26 milliards d’euros de la dotation globale de fonctionnement.

Quel financement — dès demain — pour nos collectivités territoriales ? 
Quel coût supporté par les propriétaires via la taxe foncière ?

Cette taxe a rapporté plus de 36 milliards d’euros en 2021. Son augmentation, exponentielle depuis quinze ans, représente à peu près trois fois l’inflation et trois fois l’augmentation des loyers.
Trois raisons principales : la suppression partielle de la taxe d’habitation, la réévaluation générale programmée des valeurs locatives, et l’indexation annuelle de cette revalorisation (+3,40 % pour 2022). Ce chiffre de 3,40 % pour 2022 est sorti rappelons le, il y a plus d’un an.

Si rien n’est fait, quelle indexation annuelle de revalorisation attend les propriétaires pour 2023 ? Est-il supportable qu’une telle charge pèse uniquement sur 60 % des français ?

Bruno Le Maire a annoncé vouloir encadrer la hausse de la taxe foncière suite à nos divers échanges en mai et juin. Bloquer la hausse des valeurs locatives serait une bonne chose. Ce ne sera pas malheureusement suffisant. Les collectivités territoriales compenseront en votant des hausses de taux. L’équation est difficile à trouver, mais l’explosion des dépenses énergétiques impose des garde-fous et l’État doit encadrer les taxes foncières.

La prochaine conférence de presse de notre Observatoire National des Taxes Foncières a eu lieu le 12 octobre.
Fidèles à ce rendez-vous, nous dénonçons cette situation intenable pour les propriétaires et rappelons nos propositions. Je vous invite d'ores et déjà à consulter l'ensemble de l'étude de l'Observatoire de la Taxe Foncière dont tous les médias se sont fait l'écho.

Votre soutien nous est plus que jamais indispensable pour défendre le droit de propriété auprès des pouvoirs publics. Rejoignez l'UNPI !

Christophe Demerson
Président de l'UNPI
@DemersonUNPI

 

Découvrez notre boutique !