S'identifier

Union Nationale des Propriétaires ImmobiliersDéfense et conseils aux propriétaires immobiliers
Moteur de recherche

Mieux connaître le marché de l'immobilier avec les observatoires locaux des loyers

Une bonne connaissance des loyers pratiqués dans le parc privé est utile aux bailleurs, aux investisseurs comme aux locataires : elle facilite le fonctionnement du marché immobilier. Elle sert également à concevoir et à déployer les politiques publiques du logement, locales comme nationales. Pour permettre une meilleure information des différents acteurs, professionnels ou particuliers, un réseau des observatoires locaux des loyers se constitue depuis 2013 sous l’impulsion du ministère en charge du Logement.

Un réseau partenarial, ancré dans les territoires

Au plus près des marchés locaux, les observatoires locaux des loyers respectent des modalités analogues de traitement des données, de diffusion des résultats et de pilotage. Leur mise en œuvre s’appuie sur des partenariats, nationaux et locaux, avec des organismes concernés par la connaissance des loyers. Les données utilisées par les observatoires concernent à la fois des logements gérés par des professionnels (gestion déléguée) et des particuliers (gestion directe).

Au niveau local, les observatoires locaux des loyers réunissent notamment les représentants locaux de l’état, les collectivités locales, les syndicats professionnels de l’immobilier, des notaires, des acteurs du logement social, des associations représentant les locataires. Les associations locales de l’UNPI peuvent s’associer à cette démarche partenariale. Elles peuvent notamment faire connaître les bailleurs volontaires pour communiquer des données aux observatoires et intervenir dans la construction de la connaissance des marchés locaux.

Ces observatoires locaux produisent des analyses utiles à tous les acteurs locaux et qui peuvent contribuer à la définition de dispositifs publics concernant les bailleurs privés (plafonds de loyers dans le cadre du conventionnement, dispositifs fiscaux d’incitation à l’investissement locatif...).

30 territoires couverts début 2016

Le réseau des observatoires locaux des loyers compte actuellement 23 observatoires, qui couvrent 30 agglomérations.
Après une phase expérimentale, les observatoires des loyers se déploient progressivement sur le territoire national. Six observatoires supplémentaires (La Rochelle, Brest, Clermont-Ferrand, Nancy, Grenoble et Nîmes) ont rejoint en 2014 et 2015 le réseau des 17 premiers observatoires.

Des méthodes fiables et transparentes

Réunis en réseau, les observatoires locaux partagent les mêmes méthodes, validées par un comité scientifique indépendant réunissant des chercheurs, des experts de l’INSEE ou du secteur de l’immobilier. Ils diffusent ainsi des résultats fiables et comparables tout en répondant au mieux à la diversité des questions posées par leurs partenaires locaux.

Les observatoires du réseau s’engagent à respecter les dispositions légales et la confidentialité sur les données individuelles ou commerciales.

Dans une logique de transparence, les observatoires s’engagent à diffuser :

  • des résultats éclairant aussi bien les prix des mises en locations de l’année passée que les loyers de l’ensemble du parc, tout en explicitant leur niveau de précision ;
  • des données anonymisées dans un format réutilisable, de façon non-discriminatoire, à toute personne qui en fait la demande, à condition que le demandeur s’engage à respecter des règles statistiques assurant la qualité de l’usage de ces informations.

Ils diffusent un rapport de résultats, selon un modèle défini pour l’ensemble du réseau, et alimentent de manière régulière un site internet dédié aux résultats (www.observatoires-des-loyers.org).
Ils mettront les données ultérieurement à disposition des chercheurs par le biais de moyens hautement sécurisés (CASD).

Propriétaires bailleurs, vous gérez vous-même votre bien ?

Les observatoires collectent donc des données sur les loyers en diversifiant les sources et les partenariats auprès des fournisseurs de données.

La collaboration des propriétaires bailleurs qui gèrent eux-mêmes leur bien est complémentaire de celle des professionnels de l’immobilier. Elle permet de garantir une représentation la plus complète possible du parc locatif privé sur les territoires observés. La plupart des observatoires vous proposent de participer à leur enquête 2016.

Vous pouvez contacter l’observatoire de votre territoire :