S'identifier

Union Nationale des Propriétaires ImmobiliersDéfense et conseils aux propriétaires immobiliers
Moteur de recherche

Reprise économique et territoires

Édito du président
Paru dans 25 millions de propriétaires • N°juin 2020

Reprise économique et territoires

Fonds de solidarité logement, aides ciblées aux locataires, engagement des Caisses d’allocation familiales pour les plus démunis qui n’ont pas de solution de relogement : oui, ces mesures, nombreuses, prises par le Gouvernement ont permis le maintien des salaires et un paiement des loyers. Les ménages les plus en difficulté ont été pris en charge. N’oublions pas les propriétaires qui contribuent à cette solidarité en temps de crise sanitaire. Enfin, gardons en tête que sans décision de justice, avec le report de la trêve hivernale, certains ne seront pas indemnisés.

Ces mesures d’aide, massives, ont permis d’éviter des appels à la grève des loyers comme on a pu l’observer chez certains de nos voisins.

Cette crise sanitaire majeure appelle de ma part plusieurs observations : apaisement et responsabilité doivent être les maîtres-mots, pour les locaux commerciaux comme pour les locaux d’habitation. Le jeu déraisonnable du riche propriétaire rentier contre le pauvre locataire fragile n’est jamais bien loin. Je recommande donc aux bailleurs une grande vigilance mais aussi un sens du dialogue : vigilance vis-à-vis de ceux qui voudraient profiter de la situation, il y en a, mais aussi écoute vis-à-vis de ceux qui ont besoin de mesures exceptionnelles.

Mesures exceptionnelles ne signifie pas mesures radicales. Il faut de la souplesse d’action et de la responsabilité.

Préservons-nous des mesures inefficaces du “monde d’avant” comme la garantie universelle de loyers : explosive et chère. Au final, ce sont toujours les propriétaires qui payent... Soyons vigilants car le lobbying des assureurs est bien présent; nous l’avons constaté il y a peu... Casser la confiance des petits investisseurs privés, c’est briser la politique du logement. C’est aussi briser toute sa chaîne économique.

Dès cet été, nous allons mesurer notre capacité au rebond économique. La pierre pâtira-t-elle de cette crise ? Nous avons souvent en tête les marchés dynamiques des métropoles où les prix pourraient baisser. Certains s’en réjouissent. Mais je pense également à la majeure partie de notre territoire où la spirale du petit commerce qui ferme participe à la désertification des centres-villes et à la paupérisation des populations.

N’opposons pas les deux. Ayons une approche de différenciation du territoire pour relancer l’économie. Le moment est propice. La confiance doit être accordée au terrain. Je pense aux maires, mais privilégions les acteurs économiques locaux. C’est une piste. Les propriétaires en font partie...

Christophe Demerson
Président de l'UNPI
@DemersonUNPI
 

Recevez gratuitement le dernier numéro
de la revue 25 Millions de Propriétaires

Une revue pour :

  • Gérer au mieux votre patrimoine ;
  • Protéger vos intérêts privés ;  
  • Bénéficier de conseils pratiques